vraie librairie

Etre écrivain indépendant en France ? L'auto-édition est-ce possible


Extrait de Contrairement à Gérard Depardieu quitter la France ?


I) Etre écrivain indépendant en France

L'auto-édition, c'est légal ! Donc il faut respecter les lois !

Même dans des guides de l’auto-édition (ou autopublication), certains préfèrent orienter les auteurs vers des « éditeurs 100% numériques », plutôt que de détailler la législation en vigueur. Ils ne la connaissent certes peut-être pas, faute d’avoir lu le livre de référence (voir www.auto-edition.com).
L'auto-édition, sans organisme représentatif, sans auteur médiatisé, se retrouve coincée, attaquée par l'édition traditionnelle et "la nouvelle économie", avec toujours la confusion entretenue par des gens très distingués d'avec le compte d'auteur.

Naturellement, pour les jeunes structures « pure player » (totalement numériques), l’auto-édition représente le premier adversaire : ils ne peuvent proposer aux habitués de l’ancienne économie une médiatisation identique à celle des mastodontes ; ainsi, même en accordant des droits d’auteur décents, éprouvent des difficultés à débaucher des écrivains qui préfèrent conserver 10% des revenus de ventes poussées par les médias plutôt que de tenter l’aventure même à 30 ou 40% avec un prestataire peu pourvu en relations ; leur terrain de chasse se limite donc encore le plus souvent aux autres, ceux tentés par l’auto-édition, soit dans mon approche, soit dans l’ersatz qui peut offrir une réelle visibilité, celle des plateformes qui tentent de s’imposer sur le modèle d’une vente des ebooks avec un seul intermédiaire (eux) entre les acheteurs et l’auteur (Amazon, Kobo, Itunes) ; cette formule présente des avantages mais même si les ventes se concentrent sur quelques plateformes, une présence sur le maximum de points de vente me semble préférable, surtout quand cette possibilité existe à un tarif raisonnable, 10% de commissions, comme le pratique Immateriel.fr.

Je ne suis pas certain que les utilisateurs de la plateforme d’autopublication d’Amazon Kindle remplissent l’intégralité des obligations légales de leur statut d’auteur-éditeur !...
La loi française permet à un écrivain d’être son propre éditeur, une profession libérale, auteur-éditeur. Il paye ses cotisations URSSAF, RSI mais quand le conseil régional alloue des bourses de 8200 ou 8000 euros, il en exclut d’une petite phrase l’indépendant en exigeant « l’auteur doit avoir publié au moins un livre à compte d’éditeur (sous forme imprimée) » Devrais-je "sacrifier un livre" en le proposant, l’accordant à un éditeur ? Je le vivrais comme une perte de crédibilité par rapport à mes convictions. Devrais-je un jour en arriver là ?

Ces sommes, seuls des auteurs inféodés aux éditeurs traditionnels peuvent y prétendre. Ils ne s’en gênent pas ! La mission culturelle des politiques consiste donc à tendre quelques carottes aux écrivains afin qu’ils ne dénoncent pas publiquement un système injuste, des lois écrites par les éditeurs, pour les éditeurs ? (pour reprendre l’expression d’un député)

Naturellement, l’ensemble de la politique régionale suit l’esprit de cette concurrence déloyale écrite. Certains écrivains indépendants participent à quelques salons, quand ils n’ont pas la prétention de révolutionner le monde de l’édition, quand ils acceptent un strapontin et le rôle d’un auteur en échec, s’auto-éditant faute d’avoir pu être accepté par une des grandes maisons nationales ou même une modeste structure régionale.

Au niveau départemental, il y a également de l’argent pour l’édition, comme le rappelle monsieur Amigues...
Bref, il arrive un jour, où l’écrivain n’en peut plus, même en acceptant de vivre sous le seuil de pauvreté, malgré une démarche réellement professionnelle, avec de réels résultats.

quitter la france
Le livre Contrairement à Gérard Depardieu dois-il quitter la France ?

Présentation - Achat.


Avis public possible ici...



Le contact

Accueil librairie.mobi
Créateur du Salon du Livre de Montcuq...
Candidat écrivain rural aux présidentielles 2017
Suivre mes aventure... En vidéo... en vous abonnant (GRATUIT) à ma chaîne
Gérée par youtube: