vraie librairie

Le livre papier et la guerre contre Amazon en France


Alors que la librairie traditionnelle paye le prix de ses erreurs, les parlementaires veulent soutenir leur activité


Alors qu'enfin la librairie dite traditionnelle paye le prix de ses graves erreurs, nos parlementaires aiguillés par l'Aurélie F. ministre de la Culture industrielle, veulent modifier la loi pour essayer de bloquer Amazon !

Point final, quand tombe le 18 septembre 2013 une dépêche de l’AFP : la guerre contre Amazon entre dans une nouvelle phase législative.
«  Une proposition de loi UMP visant à soutenir les librairies face aux opérateurs en ligne comme Amazon sera débattue le 3 octobre à l’Assemblée (...) Ce texte vise à empêcher que les acteurs de vente sur internet comme Amazon livrent des livres sans faire payer de frais de transport aux acheteurs. Actuellement, Amazon non seulement applique le rabais de 5%, autorisé par la loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre, mais envoie l’ouvrage à domicile sans frais. Ces frais de transport gratuits sont jugés comme de la concurrence déloyale par les librairies "physiques". »

Distorsion de concurrence ! Comme si les milliards offerts aux éditeurs, libraires (quelques miettes aux écrivains inféodés au système pour obtenir leur soutien) ne constituaient pas la vraie distorsion de concurrence. Argent de l’état, des régions, des département ! Tout pour "la chaîne du livre", cette chaîne qui emprisonne écrivains, lectrices et lecteurs.

Vive Amazon ! Soutenons Amazon... Amazon : le seul VRAI LIBRAIRE dans ce pays. Oui, le seul où nos livres en papier sont disponibles.
Les 25 000 points de vente (ou "librairies physiques") ne sont que des espaces contrôlés par des distributeurs machines à exclure les vrais indépendants. Contrôler les points de vente c’est contrôler les ventes. Amazon a donné un coup de pied dans cette fourmilière, les députés n’hésiteront pas à montrer que la France reste un pays aux mains des oligarchies (après avoir offert les droits numériques des livres du vingtième siècle aux éditeurs...).

Amazon est une chance pour les écrivains, Amazon est une chance pour les lectrices et lecteurs.

En s’attaquant à Amazon (et aux écrivains), c’est bien les privilèges des grandes fortunes de France (Lagardère, Gallimard, Esménard, Glénat...) que souhaitent maintenir les parlementaires et l’Aurélie Fillippiti qui ose se prétendre écrivain avec ses deux mauvais romans publiés chez Lagardère...

Le «  lieu de vente unique », comme l’aurait voulu l’éditeur de notre ministre de la Culture industrielle, n’est qu’un lieu de vente inique, un moyen de contrôler l’édition. Le champ du possible s’est ouvert avec Amazon pour les écrivains. La France a besoin de concurrences, concurrencez Amazon en ouvrant également l’édition dans vos librairies ou disparaissez.

L’auto-édition, c’est la possibilité de la liberté pour l’écrivain, contre laquelle les industriels naturellement se battent. Ils tiennent à maintenir les auteurs dans leurs entreprises. Ils en vivent, de ce commerce. L’éditeur ne fait pas la littérature mais du commerce...

Liens pour acheter du livre en papier livrepapier.com. Le livre en papier des indépendants dans le monde entier...

Avis public possible ici...



Le contact librairie.mobi .

Les librairie.mobi Accueil.
 cinquieme roman
Les sélection ebooks 2013
 livres en papier
Les livres en papier
 à la une...
 livres gratuits
Les livres gratuits (en numérique)
Créateur du Salon du Livre de Montcuq...
Candidat écrivain rural aux présidentielles 2017
Suivre mes aventure... En vidéo... en vous abonnant (GRATUIT) à ma chaîne
Gérée par youtube: